Made in Asia

festival des cultures d'Asie

Festival Made in Asia 2015  # 8 – 27 mars au 12 avril 

Depuis 2008, le festival Made in Asia, événement unique en France qui rassemble en moyenne 20 000 spectateurs, se donne pour mission de mieux faire comprendre la réalité de l’Asie contemporaine, ses évolutions, ses tendances, et de construire ainsi des passerelles entre Orient et Occident.

A l’occasion des 50 ans de la Cité-Etat de Singapour en 2015, l’Institut Français, le National Heritage Board et le National Arts Council Singapore organisent Singapour en France 2015-le festival. Ancienne colonie anglaise, Singapour (la ville du lion) est composée de plusieurs dizaines d’îles et fit d’abord partie en 1963 de la Fédération de Malaisie avant d’obtenir son indépendance (la Merdeka) en 1965.

50 ans ! Vu de notre vieille Europe, cela est bien jeune pour un pays. Un des plus petits d’Asie avec ses 5 millions d’habitants, Singapour a pourtant atteint en un demi-siècle seulement, un niveau de développement parmi les plus élevés au monde ainsi qu’un rayonnement planétaire. Autre singularité des Singapouriens : au moment où tant d’autres peuples sont tentés par le repli sur soi et le rejet de l’autre, ils sont viscéralement attachés à leur société multiculturelle ouverte sur le monde.

Singapour est plus connue pour ses shopping malls, son port aux milliers de super containers, son architecture high-tech sans cesse renouvelée, et l’efficacité de ses services financiers. Mais depuis le tournant des années 2000, la cité a décidé d’investir massivement dans la culture en créant de multiples théâtres, musées, lieux de résidences et en accompagnant la scène artistique. C’est pourquoi Made in Asia a choisi Singapour comme invité d’honneur de sa 8ème édition.

Tout en étant nourris de fortes traditions culturelles chinoise, malaise ou indienne, les artistes de Singapour font preuve d’une créativité stimulée par leur ouverture au monde et leur maîtrise des nouveaux médias. Ici nulle nostalgie, car on a l’habitude d’avancer vite. Comme le dit un slogan vu à Singapour sur une palissade de chantier: Adieu hier, bonjour demain.

Découvrir Singapour à travers le regard de ses artistes, c’est finalement interroger notre propre futur.